Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs.

La sécurité des habitants de PULVERSHEIM est l’une des préoccupations de l’équipe municipale.

Inondation, transport de matières dangereuses, séisme et rupture de barrage autant d’événements exceptionnels qui peuvent s’avérer graves et préjudiciables à la sécurité et à la salubrité publiques.

Ces risques majeurs que notre Commune peut subir, nous les connaissons, nous devons tout faire pour les minimiser, mais si nous ne pouvons les maîtriser, nous devons les prévenir et préparer la population à cette éventualité.
L’article L 125-2 du Code de l’Environnement stipule que « le citoyen a le droit à l’information sur les risques qu’il encourt et sur les mesures de sauvegarde pour s’en protéger ».

Aussi c’est dans un souci d’information et de prévention que nous avons élaboré le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Ce document recense les risques majeurs encourus par notre Commune à ce jour, tout en informant sur les mesures de prévention, de protection et d’alerte. Il est à votre disposition en Mairie où vous pourrez le consulter. 

En complément de ce travail d’information, la Commune a élaboré un Plan Communal de Sauvegarde (PCS) ayant pour objectif  l’organisation, au niveau communal, des secours en cas d’événement.

A tout moment, vous et vos proches pouvez être concernés par ces catastrophes, il est important que vous soyez dès à présent conscients dudanger qui peut arriver, afin que vous tous puissiez acquérir les bons comportements et réflexes qui sauvent ».

PRÉVENIR POUR MIEUX RÉAGIR

A PROPOS DE NOTRE SIRÈNE
 
 
Afin d’assurer la sécurité des ses concitoyens, la Commune de Pulversheim s’est dotée :
– d’un DICRIM (Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs) qui recense les risques majeurs encourus par notre Commune à ce jour, tout en informant sur les mesures de prévention, de protection et d’alerte. Il est à votre disposition en Mairie ou consultable sur le site Internet de la Commune
– d’un PCS (Plan Communal de Sauvegarde) ayant pour objectif  l’organisation, au niveau communal, des secours en cas d’événement.
– d’un PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité) pour les écoles ayant pour objectif de mettre en place une organisation interne aux établissements scolaires permettant d’assurer la sécurité des élèves et des personnels, en attendant l’arrivée des secours.
Ces différents outils nous permettent ainsi de pouvoir réagir efficacement en cas de problème ou de danger immédiat !
 
Afin de pouvoir prévenir rapidement la population en cas de danger, la sirène située sur le toit de la Mairie sera remise en service et des essais auront de nouveau lieu mensuellement ! (le 1 mercredi du mois à midi)

 
A QUOI SERT NOTRE SIRÈNE ?
– A vous avertir que vous êtes exposés à un danger immédiat : nuage toxique, accident nucléaire, tempête, inondation, etc…
– A permettre à chacun de prendre immédiatement les mesures de protection. L’alerte est ensuite confirmée par la radio ou la télévision.
 
COMMENT RECONNAITRE LE SIGNAL ?
Il est identique partout en France :
Début de l’alerte :
Trois séquences d’une minute et 41 secondes séparées par un silence. Le son est modulé, montant et descendant. Attention, ne le confondez pas avec le signal d’essai des sirènes du 1 mercredi de chaque mois à midi (1mn 41s seulement).
Fin de l’alerte :
Il n’y a plus de danger: la sirène émet un signal continu d’une durée de 30 secondes.
 
AU SIGNAL QUE FAUT-IL FAIRE ?
Mettez vous immédiatement à l’abri du danger.
– rejoignez sans délai un local clos,
– arrêtez climatisation, chauffage et ventilation,
– portez-vous à l’écoute de la radio ou regardez la télévision.
N’oubliez pas de disposer d’objets de première nécessité :
– une radio et une lampe de poche avec piles,
– de l’eau potable si pas d’accès à un point d’eau,
– des gobelets,
– des couvertures,
– des rubans adhésifs et ciseaux pour obturer toutes les ouvertures,
– des chiffons pour obturer les aérations,
– une trousse de premier soins et médicaments indispensables,
– un seau et des sacs en plastique si pas d’accès aux sanitaires,
– vos papiers d’identité (livret de famille, carte d’identité..).
 
CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE :
       – rester dans un véhicule,
       – aller chercher ses enfants à l’école (les enseignants se chargent de leur sécurité),
       – téléphoner (les réseaux doivent rester disponibles pour les secours),
       – rester près des vitres,
       – ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors,
       – allumer une quelconque flamme dans certaines situations (risque d’explosion),
       – quitter l’abri sans consigne des autorités.
 
LES SOURCES D’INFORMATION :
La radio ou la télévision sont vos moyens d’information pour connaître la situation et les consignes de sécurité à suivre.
Portez-vous à l’écoute de l’un des programmes nationaux ou locaux de radio ou de télévision de Radio France (France bleu, France info…), de France 3 (article 6 du décret du 12 octobre 2005 et arrêté 2 février 2007). C’est par ce moyen que vous recevrez les informations sur la nature du risque ainsi que les premières consignes.
 
Soyez patient : ne sortez pas, même si l’information vous semble longue à  venir.